Actualités


Feuille verte Octobre 2022

Feuille verte Octobre 2022

Le mot du curé

Bonjour à chacune et à chacun,

Je vous   souhaite une très bonne reprise dans vos divers engagements. Remettons toujours au centre Jésus-Christ qui nous demande de vivre l’Evangile par la prière, a nous reconnaître frères et sœurs, avec nos talents, nos diversités et à témoigner de la très bonne nouvelle de la Présence du Christ ressuscité dans nos vies à tous.

Il y a pour l'instant deux nouvelles personnes pour, l’E.A.P.  Sylvie Vilcot et Bernadette Stechly.

Le conseil paroissial aura lieu ce mardi 11 octobre à 20H dans les salles Saint jean Bosco.

C'est un cadeau qui nous est donné où nous échangerons et réfléchirons ensemble sur la manière de vivre la communion de manière plus authentique. Comment faisons-nous attention au prochain ? Nous sommes appelés à nous convertir afin de laisser davantage notre Seigneur, qui nous aime, dans nos cœurs. Le Seigneur nous invite à aimer, à partager son amour.

Nous sommes vivement conviés à vivre le Noël de tous les Peuples, le samedi 10 décembre dans les salles Marie-Curie et Jean Bosco, ainsi qu'à l'église et au parking où nous nous ouvrirons à des personnes ayant d'autres cultures.

Bien fraternellement

Pascal Dame, curé.

 

Messes et célébrations à venir

Chaque semaine : Samedi à 18h à St Pierre - Dimanche à 11h à St Jean Bosco - Le mardi soir à 18h à St Pierre.

Mais aussi :

Mardi 1er Novembre, messe de la Toussaint à 11h à St Pierre
Mercredi 2 novembre, messe pour les défunts à 18h00 à St Pierre
Dimanche 20 novembre, messe de Ste Cécile à 11h à St Jean Bosco
Samedi 10 décembre « Noël de tous les Peuples » à partir de 14h15 à Jean Bosco
Dimanche Autrement 11 décembre « Messe de tous les Peuples » à 11h St Jean Bosco

 

ADAP (ASSEMBLEES DOMINICALES EN ABSENCE DE PRÊTRE) aux Cèdres

Résidence-Autonomie monsoise proche de l’EHPAD des Bruyères.

Cette Assemblée se tient, avec l’accord de la directrice, dans un petit espace dédié de la salle de restaurant. Une quinzaine de résidents y assistent régulièrement. Ce sont quelques-uns d’entre eux qui préparent et apportent tout le nécessaire au bon déroulement de la Célébration : crucifix, statue de la Vierge, livre de la parole, custode contenant les hosties qui ont été consacrées lors de la messe du dimanche. 

Sœur Marie-France anime cette petite Assemblée depuis plusieurs années. Elle accueille les participants et leur distribue la feuille qu’elle a préparée, avec les chants, le psaume, la prière universelle, l’évangile et une prière après la communion. Chacun peut ainsi suivre le déroulement de la célébration qui ne comporte bien sûr pas la liturgie eucharistique dite par le prêtre au cours de la messe. Sœur Marie-France fait aussi un petit commentaire après la lecture de l’évangile.

Sachant que la sœur souhaitait de l’aide et à terme un relais, on m’a très amicalement proposé d’assister à une Assemblée, ce que j’ai fait ce 12 septembre. L’après-midi même, sans avoir pu reprendre mes esprits, j’étais plongé par la sœur dans le grand bain de l’ADAP et même présenté à la directrice des Cèdres.  Bien plus, apprenant qu’elle serait absente le lundi 26, j’ai accepté de me charger de la préparation et de l’animation de l’ADAP. 

Cette toute première fois s’est bien, même très bien passée. J’ai eu quelques remerciements mais aussi un reproche : avoir été trop long ... les personnes en charge de mettre la table pour le repas du midi ont travaillé avant la fin de notre Assemblée ... nous n’avons cependant pas été gênés par le tintement des assiettes et des verres et le cliquetis des couverts ... de leur côté ces personnes ont été bercées par notre chant final «    Nous te saluons, ô toi, Notre Dame, Marie Vierge Sainte que drape le soleil ... ». Réflexion faite, je crois qu’involontairement nous avons témoigné auprès d’elles de la chaleur de notre foi.         

Jean-Claude Hennion

Noël de tous les peuples le Samedi 10 décembre

Nous attendons plusieurs centaines de personnes... Toutes les mères de familles le savent (les pères aussi, pas de sectarisme !) recevoir, oblige à des préparatifs. Depuis la dernière édition en 2015, les fêtes ont été mises en veilleuse... Deux ans après la date prévue, l’édition 2022 se prépare depuis maintenant 1 an, mais l’échéance approche et l’équipe d’organisation a besoin de toutes les bonnes volontés.

Ces besoins, nombreux et variés, sont aussi affichés à St Pierre et à St Jean Bosco, avec les coordonnées de  la coordination : En fonction de vos possibilités, n’hésitez pas à leur proposer vos services, cela leur évitera bien des soucis... !

Merci à tous et QU’ON SE LE DISE... !

Contact : Martine au 06 26 07 80 42 ou par mail : association.jean-bosco@orange.fr

 

Chorale de St Pierre

Nous nous réunissons, tous les mercredis soir à 19h00 pour répéter les chants de la messe du samedi soir. La patience de Josiane et la bonne volonté de chacun font que l’ambiance est très sympathique même si nous ne sommes pas très nombreux !

… Et oui … vous avez bien compris ! Si nous étions un peu plus nombreux, ce serait encore mieux ! Alors, n’hésitez pas à venir voir un mercredi … peut-être plus !

 

LE BISTRO DU BOSCO

Vendredi 14 octobre à 20h30 Salle Jean Bosco - 32 boulevard Gayet à Mons

Grandes Guerres ou Petites Guerres, Comment vivre en paix ?

Une réflexion partagée autour de la guerre, là-bas comme ici : Quand la Paix est là, pourquoi s’en soucier ? et même en parler ?! La guerre, c’est comme la mort, c’est mieux de loin… Certains diront que les deux sont inévitables ? Hum ?!!!! C’est sans doute vrai de la mort… Pour la guerre, et même si l’histoire voudrait nous dire la même chose, au fond de soi, chacun espère le contraire… Pourquoi ? Peut-être que vivre en paix, c’est aussi faire la paix, et que nous avons donc un rôle dans l’affaire… !

« Faire la paix », un meilleur titre, autour duquel nous vous invitons à partager ce vendredi soir :

Pour Vivre en Paix, le mieux c’est de s’en charger et de la Faire, la Paix !

Cette invitation est à partager autour de vous, pour un temps autour d’un pot, d’un thé, d’un café, d’une tisane avec brioches et confitures… !

PS : Avec pour démarrer, des images d’un village libanais dont les femmes ne veulent pas la guerre, et s’en occupent !

 

Pour vivre sereinement, quel est ton secret ?

C’est une question qui m’est parfois posée, car je viens de vivre une année difficile : déménagement et « déracinement », nous avons quitté la Vendée pour le pays des « Chtis » afin de vivre sereinement près de nos enfants.  Hélas, brusquement la maladie et le décès de mon mari ont bousculé le quotidien. 

Pour moi, « Vivre sereinement » c’est vivre le présent, sans embellir le passé ni noircir l’avenir, c’est aussi accepter de tourner brusquement certaines pages ...

Il y a un temps pour naître et un temps pour mourir, un temps pour planter et un temps pour arracher le plant (Eccl.3).

A 84 ans je n’ai pas envie de retrouver mes 20 ans avec mes questionnements, mes certitudes, plus ou moins absurdes, et pourtant, OUI j’ai pleinement vécu ces années-là. Durant 38 ans, malgré les aléas et les avatars, inévitables dans toute vie, j’ai vécu passionnément une période active entre ma famille (mari et enfants), mon activité professionnelle, mes engagements syndicaux et associatifs. Alors, quand l’heure de la retraite a sonné je me suis dit : «si j’ai beaucoup aimé le temps où je travaillais, je crois que je vais apprécier le temps de la retraite, même si, avec elle, viennent les malaises de l’âge, les peines de voir des parents, des amis, assaillis par la maladie ou disparaitre ».

Aujourd’hui, après cette épreuve, est arrivé le temps de défaire l’écheveau de ma vie. Défaire chaque nœud, l’un après l’autre, apprendre à faire face aux regrets, aux remords, aux échecs. 

La culpabilité refoulée entraîne une dévalorisation, une perte d’estime de soi. Il importe donc de porter un regard apaisé sur les événements traversés, de me réconcilier avec moi-même, avec d’autres, avec Dieu.

Certes nous vivons dans un monde anxiogène, où chaque jour, certains semblent s’être donné pour mission d’entretenir cet état de fait. Mais sans crier au complot, il importe de savoir que l’occupation principale de ces personnes est d’alimenter sans cesse les médias avec de nouvelles histoires terrifiantes qui font « vendre » ! …

Je ne pense pas exprimer un souhait extraordinaire si je dis que notre objectif à tous est de vivre                                   heureux là où nous en sommes aujourd’hui.

« Hier est derrière, demain est mystère, aujourd’hui est un cadeau, C’est pourquoi on le nomme : Présent !»

Hélène Poisson

Témoignage d’étudiante

La fois passée, je vous ai partagé ma grande joie d’avoir expérimenté la bienveillance de beaucoup d’âmes dans la communauté ecclésiale. Il n’en est pas ainsi pour certains d’autres. Voici ce que m’a raconté un jeune étudiant africain :

« J’ai grandi dans une famille chrétienne catholiques et je tenais beaucoup à participer à la messe tous les dimanches. Arrivé en France, je suis allé vers l’église évangélique. En plus de l’ambiance festive de leurs célébrations, ces communautés réservent une place importante à l’accueil et à l’accompagnement des nouveaux. Chez elles, je me sens en famille, alors que je me sentais isolé dans les messes où je suis allé dans cette ville. »

Ce jeune n’est pas le seul à m’avoir parlé de son éloignement des messes à son arrivée en France.     Tout en étant dans l’admiration de ces communautés qui leur permettent de s’épanouir et de prier, je les invite à ne pas oublier que la messe n’est pas une prière comme les autres. Quand bien même on peut la trouver pas « sympa », s’y sentir perdu ou isolé, on participe à un sacrifice de Jésus lui-même qui s’offre à son Père. Ce qui compte est la bonne volonté d’y être présent, Jésus s’occupe du reste.  

Peut-être que les messes animées autrement, comme la messe célébrée chaque dimanche à 18h30 à St Maurice (19 Parvis St Maurice), des rencontres où s’expriment de multiples facettes de la richesse de notre Eglise et tant d’autres inventivités, aideraient certains à retrouver le goût ou le sens perdu de cette prière qui dépasse tout ce que l’homme peut S’imaginer. Je ne me décourage pas à intéresser ceux ou celles que je peux apprivoiser, à Intégrer des chorales ou d’autres activités qui pourraient correspondre à leur goût.

 « Seigneur, enracine-nous dans ton amour, pour qu’aucun de tes enfants ne se sente exclu de ta famille. Amen. »

Marie-Josée

 

Journal VISAGES :

nous recherchons des distributeurs pour quelques rues du bas de Mons en limite d’Hellemmes et pour les rues du Béarn, du Dauphiné et d’Anjou. Pour nous aider, merci de contacter la paroisse ou Claude Luxor

 

EPICERIE SOLIDAIRE DE MONS

Il y avait déjà un petit mot sur la dernière Feuille Verte et il y a quelques semaines, Nadège est venue vous en parler.

L’Epicerie Solidaire, « Les saveurs du marché », est un lieu (50 bis, av. Marc Sangnier) où des personnes avec des petits revenus peuvent acheter de l’alimentation, des produits d’hygiène, des vêtements. Nous attachons une grande importance au fait que la dignité de chacun soit respectée. Tout est neuf, les articles sont choisis et payés par les bénéficiaires mais à des prix réduits.

Elle reçoit des subventions, des aides, des collectes sont organisées mais c’est insuffisant et cela ne peut se faire qu’avec l’aide de nous, les Monsois …, c’est pourquoi nous lançons, en cette fin d’année 2022, un véritable appel au don pour que l’épicerie puisse mener à bien sa mission !

Contact : Nadège Dupont au 06 72 63 01 18 Ou mail : asslessaveursdumarche@orange.fr

Brigitte Joliclerc

LE COIN DES PETITS

Lucie (5ans ½) nous illumine !

« Mon papa et ma maman m’ont appelée Lucie parce que ça veut dire « Lumière ».

Le soir dans mon lit, j’invente des prières à Jésus et … (petite rire) … parfois, je me dis que Jésus, c’est mon trésor, alors, je mets l’image de Jésus dans ma boîte à trésors, avec tous les objets que j’aime bien ! »

 

 

 

<< Retourner à la page précédente