Être Sacristain

 

Plus qu’un simple rôle de « préparateur » des livres et objets qui serviront lors des célébrations, le sacristain exerce une véritable fonction liturgique. 
Le service que tu accompliras consiste à favoriser le bon déroulement de la célébration et donc à réunir un certain nombre d’éléments qui permettront à tous de prier.
Voici donc la finalité de ce service : servir la prière de tous.
Être sacristain suppose donc que tu aies à cœur de faire grandir en toi-même les dispositions intérieures nécessaires pour agir de façon à être témoin de Jésus-Christ.
 
Avant la célébration
1. Un moment avant, si la température l’exige, mettre en service le chauffage.
2. Préparer le lectionnaire à la bonne page de la bonne année (A, B, C), après avoir vérifié auprès du prêtre et/ou de l’équipe liturgique que ce sont bien les textes à proclamer.
3. Préparer le missel avec les index ou signets permettant de changer de page facilement.
4. Après avoir vérifié le contenu de la réserve eucharistique (et l’y avoir laissée), placer dans une coupe des nouvelles hosties selon le nombre des fidèles attendus. Normalement, ce sont les hosties consacrées au cours de la célébration qui sont consommées, la réserve assurant le complément éventuel. Veiller à ce que la réserve eucharistique soit minimale selon les besoins de la communauté et renouvelée régulièrement (consommer de préférence les hosties se trouvant au fond).
5. Une grande hostie est déposée sur la coupe (ou dans une patène séparée) permettant une fraction du pain significative.
6. Mettre le vin dans le calice, et préparer une burette d’eau, à moins qu’on utilise aussi une burette pour le vin, en s’assurant qu’elle puisse être distinguée (marquée d’une croix par exemple) de la burette d’eau.
7. Placer la coupe et le calice sur la petite table au fond de l'église. Placer la burette d’eau, les coupes vides pour la distribution dc la communion, le purificatoire et le nécessaire pour le lavement des mains sur la crédence dans le choeur.
8. Placer le corporal (Linge blanc carré) sur la nappe d’autel. La nappe doit être changée de temps en temps, et plus régulièrement encore le corporal, le purificatoire (petit linge sacré plié en longueur destiné à essuyer le vin consacré et "purifier" (dans le sens de desacraliser) le calice après la communion) et le manuterge (que le prêtre utilise pour s'essuyer les mains) quand ils sont sales ou froissés.
9. Veiller à ce que l’autel soit bien dégagé, lui qui symbolise le Christ qui nous rassemble par son sacrifice : il n’est ni une crédence ni un support de décoration. Allumer les cierges d’autel (habituellement deux).
10. Veiller à ce que les paniers de la quête soient prêts au pied de la colonne à gauche du choeur, et qu’un espace soit prévu près de l’autel (et non dessus) pour les recevoir après la quête.
11. Allumer le cierge pascal, s’il est utilisé. Veiller à ce qu’il soit bien mis en valeur, à ce que les fleurs fanées aient été ôtées, et que les compositions florales soient en bonne place.
12. Mettre en service la sonorisation, et vérifier le réglage. Allumer l’éclairage.

 

Pendant la célébration
13. Si le prêtre qui préside estime qu'il n'y a pas assez d'hosties consacrées pour l'assemblée, il te demandra (fera signe) d'aller chercher la reserve eucharistique (Ciboire dans le tabernacle). Pour se faire, tu vas devant le tabernacle, fait une génuflexion devant celui-ci, ouvre le tabernacle, prend la réserve eucharistique et va la porter au prêtre.
14. Après la communion, le prêtre te remettra le ciboire avec la reserve eucharistique (tu ne le prends pas seul sur l'Autel), puis tu vas au tabernacle, tu reposes le ciboire dans le tabernacle, fermes celui-ci et fais un génuflexion.

 

Après la célébration
15. Éteindre les cierges et l’éclairage, arrêter la sonorisation et le chauffage.
16. Emmener à la sacristie tout ce qui avait été déposé sur la crédence (coupes, calice, linges, missel…), enlever le corporal, la nappe, les plier et les ranger avec soin. Ranger les différents livres.
17. Si les coupes et calices n’ont pas été purifiés après la communion, ne pas oublier de le faire après la messe… simple question de respect et de propreté. Vider les burettes et les nettoyer pour éviter les dépôts. Ranger coupes et calices.
18. Prendre les dispositions nécessaires pour prévenir du manque d’hosties ou de vin lors des prochaines célébrations.

 

 

 

Fiches du sacristain, Diocèse de Cambrai