Actualités


8 avril # Message de notre curé pour la semaine sainte

8 avril # Message de notre curé pour la semaine sainte

 

Chers amis,

Nous sommes entrés dans la Semaine Sainte où Dieu dévoile son Mystère d’Amour jusqu’au bout pour l’humanité, chacune et chacun d’entre nous.

Vous avez la possibilité de suivre les temps forts :

Sur le site du diocèse de Lille, depuis la cathédrale de Lille où l’archevêque le père ULRICH présidera :

  • Le Jeudi Saint, 9 avril à 19h
  • Le Vendredi Saint ,10 avril à 19h
  • la Vigile Pascale, 11 avril à 20h30
  • Le Dimanche de Pâques, 12 avril à 11h

Ou sur Kto.

  • Jeudi Saint à 18h
  • Vendredi Saint à 18h office de la Passion
  • Samedi Saint, Vigile Pascale à 21h
  • Dimanche de Pâques, 10h messe de la Résurrection depuis Lourdes ou 11h messe de la Résurrection à Rome.

Nous allons vivre le triduum pascal. Ce mot latin vient de tres, signifiant trois.Le triduum pascal correspond à trois jours où les chrétiens, dans la foi, célèbrent et contemplent la Cène, la Passion, la Mort et la Résurrection de Jésus-Christ.

Le Jeudi Saint.  L’église fait mémoire de la Cène du Seigneur.Le vocable Cène vient du latin cena qui veut dire repas du soir.

Jésus, au cours de la Cène , prend son dernier repas avec les douze Apôtres où en prenant le pain et le vin, le Christ rend grâce à son Père et offre son corps et son sang pour notre salut.Ce moment de partage, veut dire qu’il est avec ses amis pour toujours : ceci est mon Corps, ceci est la Coupe de mon Sang, faites cela en MÉMOIRE de moi.Au cours de ce repas, Jésus nous montre la manière de le suivre en prenant la tenue de serviteur.Il se met à genoux et lave les pieds de ses disciples.

Le Christ se donne complètement.

  • Comment j’accueille ce Mystère ?
  • Quelle place je laisse à notre Seigneur ?
  • Comment je vis mon témoignage de foi,espérance ?

Jésus-Christ dit à ses disciples : « C’est un exemple que je vous ai donné afin que vous fassiez, vous aussi, comme j’ai fait pour vous. » Saint Jean 13,15.

Qu’est ce que servir?C’est laisser, dans nos vies, de la place à Dieu , à nos frères et sœurs que nous rencontrons.C’est permettre au prochain de connaître la joie de servir,d’être impliqué, reconnu.Je pense, par exemple, au personnel soignant et non soignant dans les hôpitaux qui se dévouent pour combattre le covid-19 et soulager les personnes malades.

Lorsque quelqu’un nous aide, nous apprenons que,nous avons tous besoin d’être aidés.Devant Dieu nous sommes tous égaux et aimés avec chacun sa personnalité,ses dons.Devant Dieu, nous sommes tous pauvres car c’est Lui qui nous sauve.Et en même temps, le Père nous aime tant, qui nous honore de leur servir ainsi que tout frère et toute sœur que nous rencontrons.

 

Le Vendredi Saint  est la Passion du Seigneur où son amour pour son Père et pour nous est total.Sur le site de la paroisse,se trouve une proposition de chemin de croix où ensemble, nous pourrions à 15h se mettre en présence de Dieu avec une croix et une bougie.Après un petit temps de silence, nous pourrions suivre le chemin de croix proposé.

Il y a également un temps de prière proposé sur le site pour le Vendredi Saint.

Après le repas,Jésus part avec ses disciples pour le monde des Oliviers.Notre Seigneur va connaître la Passion qui rejoint nos souffrances.(nos maladies, la pandémie du covid-19,nos inquiétudes et nos angoisses) Jésus ne répond pas à la haine, la dérision, les injures.Le silence de Jésus exprime jusqu’où va son Amour.Il nous aime jusqu’à l’extrême.Il descend dans nos enfers,nos obscurités, nos indifférences pour allumer « le feu qui ne s’éteint jamais » Taizé.

Marie vit les événements avec ses entrailles, là où est la portée et aimer son enfant.

On entre dans le Mystère de la croix non avec sa tête mais avec son cœur, ses entrailles, son corps de chair.La mère de Jésus et le disciple bien-aimé auprès de la croix ont une valeur communautaire et universelle. C’est une figuration de tous les disciples et de tout ce qui sont appelés à devenir disciples.

L’Amour de Dieu s’étend à l’humanité dans sa plénitude.Nous sommes tous appelés à laisser notre Seigneur convertir nos cœurs, à faire taire et détruire nos violences pour aimer selon le Christ dans le respect dans nos différences, dans nos cultures.

Dans sa passion, il parle sur la croix à Marie, en disant « voici ton fils. »Il manifeste à sa maman toute sa tendresse, sa provenance.Jésus dit aussi au disciple bien-aimé voici ta mère.Il lui demande de prendre soin de sa mère.

Un théologien, Guillaume DE MENTHIERE, écrit : « Marie qui avait enfanté virginalement le Fils de Dieu, enfante spirituellement l’humanité dans une douleur qui l’unit à celle de Jésus crucifié. »

Un appel pour nous à contempler l’amour de Dieu à travers le Mystère de la Croix.C’est également un appel pour nous à prendre à aimer le prochain en suivant le Christ.La Croix est symbole de vie et non de mort.Autrement dit,la mort n’a pas son dernier mot puisque le Christ a vécu le passage à la mort à la Résurrection.

 

Le Samedi Saint. En ce temps de confinement, pensons et prions pour les catéchu- mènes qui devaient recevoir le baptême à la Vigile Pascale dans la Paroisse : Laura, Christa, Whitney et Jeannine. 

Pâques signifie « passage ».Par ce passage de la mort à la vie, le Christ nous sauve du péché et nous appelle à la vie éternelle.C’est une très grande joie, ALLÉLUIA.

La fête de Pâques est le sommet du calendrier liturgique.Nous pouvons lire et méditer les textes liturgiques.

Dans l’évangile de la Vigile Pascale, l’ange dit aux deux femmes, Marie Madeleine et l’autre Marie : «vous,soyez sans crainte !Je sais que vous cherchez Jésus le Crucifié.Il n’est pas ici car il est ressuscité...Allez dire à ses disciples il est ressuscité d’entre les morts. »

Elles courent porter la très bonne nouvelle aux disciples, tremblantes et joyeuses.

Elles ne tremblent pas de peur mais de l’émotion découlant de la joie.Elles s’en pressent de partager ce qu’elles ont vu:le Christ est ressuscité. Devant la Présence, les deux femmes ne prononcent aucune parole mais touchent les pieds de Jésus ressuscité et se prosternent ,montrant leur foi en Dieu.

 

Le Dimanche de Pâques. Dans l’Évangile de Saint Jean, le disciple, celui que Jésus aimait, en arrivant au tombeau, « vit et crut. »La foi nous invite à passer du voir au croire.Le disciple bien-aimé croit dans la Résurrection du Seigneur car il adhère à la foi.

La Présence du Ressuscité est au cœur de nos vies dans la situation particulière que nous connaissons.

Seigneur nous t’aimons, augmente en-nous la foi.Que nous puissions témoigner de ton amour en aimant .

 

Bon Mystère Pascal.

Bien fraternellement, Pascal Dame, curé.

<< Retourner à la page précédente