Actualités


23 avril # Message de notre curé

23 avril # Message de notre curé

 

Bonjour à chacun,

Dans cette période de "distanciation physique", gardons l'espérance en priant les uns, les autres. Quand je lis le journal, ou regarde les informations à la télévision,  lorsque j'écoute telle ou telle personne je vois beaucoup de solidarité et de fraternité. Je m'interroge également par rapport à la violence, la détresse. Nous sommes invités à nous ancrer davantage dans l'espérance en tant que vertu théologale et donc en lien avec Dieu. L'espérance nous conduit à la prière, à une attention aimante, à vivre la fraternité. Mettons notre confiance en Dieu qui nous veut du bien, et qui est tout Amour. Un avenir nous est donné à travers nos quotidiens. Par la force de l'Esprit, le Seigneur nous demande de vivre la fraternité Il nous relève à partir de notre vie. L'espérance trouve sa racine dans nos aspirations, nos désirs qui aspirent à la paix, au bien, au partage.

Nous pouvons lire et méditer un passage du psaume 33 : " UN PAUVRE CRIE;  LE SEIGNEUR  ENTEND ; IL LE SAUVE DE TOUTES SES ANGOISSES." J'interprète ce verset par le fait que  devant Dieu, nous sommes tous pauvres car nous avons tous besoin de la miséricorde divine. Le pauvre est celui qui fait confiance en Dieu. Les paroles du psalmiste sont les nôtres lorsque nous rencontrons la souffrance. Et en même temps, Dieu nous sauve. A travers le pauvre, le Seigneur crie " j'ai soif" et nous sommes appelés à une attitude d'écoute et aimante par notre engagement à aimer ,soigner, en ne jugeant pas, en recherchant le bien chez tout prochain.

Le Seigneur entend, nous entend. Il nous rejoint et nous conduit dans son Royaume d'Amour. Le cri du pauvre exprime la souffrance, la solitude, l'incapacité à aimer.  Pour entendre le cri du pauvre, il nous faut du silence et de l'écoute. Le Seigneur nous répond et sa réponse est le partage de son Amour à partager à tous. Dieu, en intervenant, nous libère  de nos fermetures, de nos peurs, de nos angoisses. En Christ, nous sommes appelés à la Vie par une espérance bien incarnée.

Prions les uns, les autres. Ayons une attitude féconde envers notre famille, le voisin, celui qui pense ou croit qui pense autrement. Une invitation à souhaiter un bon ramadan pour notre voisin musulman. Bien fraternellement.

Pascal Dame,curé.

<< Retourner à la page précédente