Donner la communion : c'est quoi ?
--------------------------
 
Si le prêtre et seul ou s’il n’y a pas suffisamment de ministre ordonné, tu peux aider pour la communion.
Pour donner la communion, le prêtre demande qui tu aies fait ta confirmation. Il ne s’agit pas d’être parfait mais de manifester en actes et en paroles un vrai désir de fidélité au Christ. Nul n’est digne de porter le Corps du Christ. Mais le Seigneur demande aux disciples eux-mêmes de donner à manger à leurs frères.

 

 

Pratiquement :
Si tu es désigné pour distribuer la communion, tu t’avances au moment du chant « Agneau de Dieu » à côté de l’Autel pour communier (sous les deux espèces si tu le souhaites) après le prêtre et recevoir la coupe avec le Corps du Christ.
Pour donner la communion, il est important de manifester par notre attitude et notre respect pour le Corps du Christ la gravité et le sérieux de ce qui se vit. Distribuer le Corps du Christ, ce n’est pas distribuer des bonbons. Il est bon que ton attitude soit remplie de simplicité et de solennité.
A chaque personne qui s’avance, tu présentes l’hostie devant les yeux en disant de manière audible : « Le Corps du Christ » et le fidèle répond AMEN en recevant le Seigneur.  Un visage accueillant, souriant de la personne qui donne le Corps du Christ facilite sans doute la rencontre avec Jésus !
Lorsque les fidèles s’avancent, certains communient dans la main, d’autres dans la bouche. Il est important de respecter le désir de chacun. Pour ce faire, il est utile de prendre le Corps du Christ avec deux doigts sur le bord afin de pouvoir déposer si besoin le Corps du Christ dans la bouche sans être obligé de s’essuyer par la suite…
On ne donne pas la communion dans une custode aux fidèles qui l’apporteraient au moment où ils s’avancent. Leur faire comprendre de venir voir le prêtre après la messe. Les custodes doivent être déposées sur l’autel avant la messe et remises aux fidèles pour les malades au moment de l’envoi.
Les petits enfants qui s’avancent et se placent maladroitement n’ont peut-être pas préparé leur 1° communion. Il vaut mieux leur demander délicatement, et s’abstenir de leur donner le Corps du Christ si visiblement la démarche leur est étrangère.
Les enfants qui n’ont pas encore communié et s’avancent les bras croisés sur le cœur viennent recevoir le signe de croix, signe de l’amour de Dieu sur le front… En vertu du ministère extraordinaire que tu reçois de donner la communion, tu peux faire ce geste pour ces enfants en l’accompagnant éventuellement d’une parole, par exemple : « Que le Seigneur mette dans ton cœur son amour ! ».
 
En fonction du nombre de ministres ordonnés et de fidèles, Amélie et Benoît te diront au début de la messe si tu donnes la communion.